vendredi 9 mai 2014

"Histoire d'une montagne" Elisée Reclus


Auteur : Elisée Reclus
Maison d'éditions : Actes Sud
Nombre de pages : 238
Prix : 7,50€
 
Résumé :
Cet ouvrage de vulgarisation géographique, rédigé en 1875-1876, soit six ans après "Histoire d'un ruisseau", s'adresse au public jeune et au public populaire.
Comme dans son précédent ouvrage, Elisée Reclus mêle ici l'étude scientifique, climat, géologie, flore, faune, à une réflexion morale et politique sur le progrès et le bonheur. L'exploration de la montagne se fait en compagnie d'un berger.
 
Un livre très différent de ceux que j'ai lu jusqu'à présent

               Elisée Reclus était un anarchiste ayant passé du temps en prison pour avoir participé à la Commune de Paris. C'était également un géographe reconnu.
 
               Histoire d'une montagne est un traité géographique sur la montagne et ses paysages écrits de manière poétique. Le récit est rédigé à la première personne ce qui permet de solliciter l'imagination du lecteur. Il peut s'identifier au narrateur.
 
               Si l'édition que j'ai lu date de 2006, le livre a été publié pour la première fois en 1880. Et pourtant, il est intemporel. La vision que Reclus avait de la montagne a très peu changé malgré les nombreuses années qui se sont écoulées. "Vue de la plaine, la montagne est de forme bien simple ; c'est un petit cône dentelé s'élevant, parmi d'autres saillies d'inégale hauteur, sur une muraille bleue, rayée de blanc et de rose, qui borne tout un côté de l'horizon."
 
               Reclus nous présente un portrait très singulier des paysages montagnards. Des paysages tous plus différents les uns des autres en fonction du point d'observation. "De chaque pointe, de chaque ravin, de chaque versant, le paysage se montre sous un nouveau relief, avec un autre profil." J'ai voyagé en lisant ce livre.
 
               Ce qui me chagrine, c'est qu'en cinq ans d'études de géographie, pas une seule fois on ne nous a recommandé de lire cet ouvrage alors qu'il fut un temps où on l'offrait à tous les élèves des écoles de Paris. Mais pour ceux qui se poseraient la question, il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études de géographie pour comprendre cette histoire et se laisser transporter par le récit. Il était destiné à un public de jeunes lecteurs. Le vocabulaire et le style font qu'il est compréhensible pour le plus grand nombre.
 
               Je conseille vivement à toutes les personnes avides de voyages et de découvertes de lire ce volume.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire