vendredi 11 novembre 2016

"Le syndrome du papillon" Maxence Fermine


Auteur : Maxence Fermine
Maison d'éditions : Michel Lafon
Nombre de pages : 256
Prix : 16,95€

Résumé :
Hugo Mars, 17 ans, n'est pas un garçon comme les autres. Atteint d'un mal étrange, le syndrome du papillon, il est interné en hôpital psychiatrique.
Mais la vie est parfois surprenante. Car c'est là qu'il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille gothique et lunaire qui ne s'intéresse qu'aux génies.
Hugo tombe aussitôt sous son charme.
Jusqu'à...

Une sympathique histoire

               Ce livre est un nouveau service presse des éditions Michel Lafon. Je les remercie beaucoup pour leur confiance. Ici, c'est une histoire très agréable à lire que je vais vous présenter.

               C'est l'histoire d'Hugo, un adolescent incapable de faire des choix et de s'y tenir. Après avoir menacé de se jeter du troisième étage de son lycée, il a été interné en hôpital psychiatrique. Il y fait la rencontre de la belle et troublante Morgane dont il va tomber amoureux. Morgane est une Asperger qui va totalement bouleverser le quotidien d'Hugo.

               Le livre est constitué de deux parties. La première se déroule à l'hôpital. On est plongé dans le quotidien des patients à travers le regard d'Hugo. On est en particulier témoin de la rencontre entre Hugo et Morgane. La seconde partie est une longue échappée de notre héros dans les rues de Paris pour retrouver celle qu'il aime.

               Si l'histoire est plaisante, elle manque de développement. Tout va beaucoup trop vite et on a du mal à croire vraiment qu'une telle romance soit possible. J'ai également été déçu par la "disparition" de Morgane. Elle est annoncée dans le résumé. Pourtant, arrivé à la moitié du livre, j'ai commencé à vraiment me demander quand cet événement se produirait.

               Les personnages principaux sont complètement décalés. C'est pour ça que je les ai aimés. Hugo a un grain de folie qui lorsqu'il se manifeste provoque des scènes très cocasses. Par contre, il a des difficultés à voir que ses actes font du mal à ses proches. Quant à Morgane, elle est plongée dans son monde. Hugo est forcée d'y plonger lui aussi afin de mieux la connaître et découvrir ce qu'il y a de meilleur en elle. Je pense que j'aurais apprécié davantage cet ouvrage si le point de vue de Morgane avait été développé.

               Le dénouement est un peu précipité. Si pendant l'intrigue on en apprend plus sur la maladie d'Hugo, ce n'est pas la même chose pour sa guérison. On croirait presque à un miracle suite à un pèlerinage à Lourdes.

               En résumé, si l'histoire est sympathique, elle n'est à mon sens pas achevée, pas complète et un poil décevante. Toutefois, j'ai fortement apprécié que l'auteur traite de maladies trop souvent méconnues.

Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

dimanche 24 juillet 2016

"La Horde du Contrevent" Alain Damasio


Auteur : Alain Damasio
Maison d'éditions : Folio
Nombre de pages : 704
Prix : 11€


Résumé :

Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.


Un roman pas si facile à lire que ça, mais une histoire passionnante


               On m'a, à plusieurs reprises, conseillé de lire ce roman pas comme les autres. Que ce soit sur Livraddict ou sur Babelio, ses moyennes sont très élevées malgré un nombre de votes conséquent. L'ouvrage est également lauréat du Grand prix de l'imaginaire en 2006 dans la catégorie "Roman francophone".

               Ils sont vingt-trois hommes et femmes à braver les violentes et incessantes rafales qui balaient le monde. Ils sont la 34ème Horde, un groupe formé dans un unique but : trouver l'origine de ce vent dévastateur, parvenir à l'Extrême-Amont. Je devrais plutôt dire de "ces vents" car il y a bien neuf formes différentes de vent. Pour atteindre leur objectif, ils prennent d'énormes risques et mettent leur vie en jeu à chaque instant.

               Un conseil : surtout ne perdez pas l'aide-mémoire qui accompagne votre livre, sinon vous aurez beaucoup de mal à vous y retrouver dans les personnages et dans leurs fonctions au sein du groupe. En effet, on change régulièrement de point de vue au cours du récit et chaque membre de la Horde a son symbole qui le représente.

               Du côté de l'histoire, elle est passionnante, d'une originalité incroyable. On se rapproche fortement de la perfection, jusque dans le caractère de chacun des personnages. J'ai beaucoup aimé le troubadour Caracole. Sa manière de s'exprimer est extravagante. On peut en juger notamment lors de sa joute verbale à Alticcio. Mon préféré, c'est Erg Machaon, le combattant-protecteur. Son esprit combatif, sa ténacité et son instinct protecteur m'ont vraiment marqué. Je pense que vous adorerez aussi Golgoth, le meneur. Pourtant, il est loin d'avoir un caractère facile à vivre. Et certaines de ses actions ne sont pas dignes de louanges. Malgré cela, je l'ai apprécié.

               On ne suit pas la Horde, on est immergé dans leur quotidien. On rit, on pleure, on souffre, on a peur en même temps que ses membres. On retient notre souffle à chaque épreuve. On découvre toute l'étendue de ce monde avec la Horde. On fait partie de la Horde.

               Il est un fait inhabituel : le roman est en compte à rebours. Le début de l'histoire est à la page 701 et la fin en page 0. Le concept est intéressant, et ce n'est qu'en arrivant à la fin que l'on comprend réellement pourquoi. Si pour la Horde la destination a une grande importance, pour le lecteur, c'est le voyage et son imprévisibilité qui donnent un sens à ce livre.

               Je clôturerai en vous mettant en garde. Si c'est un excellent livre, et cet avis semble presque unanime, ne vous attendez pas pour autant à une lecture de tout repos et à dévorer les 700 pages en trois jours. La période n'était pas forcément la bonne, mais j'ai mis un mois et demi à le lire, avec parfois l'impression de ne pas avancer. Et j'ai malgré tout adoré ma lecture et je vous recommande vivement de découvrir cet ouvrage unique.


Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

jeudi 21 juillet 2016

"Log horizon Tome 2 Le couronnement du roi gobelin" Mamare Touno


Auteur : Mamare Touno
Maison d'éditions : Ofelbe
Nombre de pages : 500
Prix : 19,90€

Résumé :
Plusieurs mois se sont écoulés depuis que Shiroe s'est retrouvé piégé à l'intérieur du jeu Elder Tale. Refusant de s'apitoyer sur son sort, il a convaincu les Aventuriers de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel dans lequel ils s'acclimatent peu à peu.
C'est alors que survient une invitation de la part du dirigeant des Continentaux qui souhaite établir des liens avec la ville d'Akiba. Shiroe et ses amis se rendent au Palais des Glaces éternelles pour le rencontrer, inconscients du danger qui les guette et de la menace qui plane sur les plus faibles des Aventuriers partis en camp d'entraînement.

Une suite aussi palpitante que le premier opus

               Après une longue période d'absence, je me suis enfin décidé à rédiger un avis. Et je reprends avec un roman vraiment extra. C'est d'autant plus appréciable qu'à la base cette série ne me tentait pas plus que ça. Je remercie infiniment les éditions Ofelbe de m'avoir permis de lire ce très bon deuxième tome.

               Après la mise en place de la Table Ronde, une des premières mesures a été de créer un camp d'entraînement pour les jeunes joueurs. L'été approchant, certains membres, Marielle en tête, ont eu l'idée de déplacer le camp à la mer. Ils se sont installés près de la forêt de Ragranda, un donjon en apparence parfait pour que des jeunes montent de niveau. Ce que personne ne soupçonne, c'est qu'un danger immense qui menace tout le monde approche. Pendant ce temps, Shiroe et quelques dirigeants de la Table Ronde se sont rendus dans un château pour un bal. Ils doivent y rencontrer l'élite des Continentaux qui souhaite les convier à leur Conseil.

               On retrouve comme dans le premier tome une histoire en deux parties distinctes. On commence par des entraînements intensifs pour les plus jeunes et des tractations politiques et commerciales pour les ambassadeurs auprès des Continentaux. Dans la seconde partie, les deux groupes finissent par se rejoindre et font face ensemble à la plus grande menace qu'Elder Tale ait jamais connu. On en découvre beaucoup plus sur ce monde et les multiples possibilités qu'a permis la Catastrophe. Le fait que les Continentaux soient, depuis cet événement, dotés d'une conscience propre bouscule toutes les certitudes à leur propos.

               J'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre au cours de ma lecture. Le rythme est entraînant. Les personnages sont toujours aussi attachants. Notamment Tohya et Minori dont on suit la progression. Ils ne lâchent rien et sont même particulièrement obstinés. Ils poussent leurs camarades à apprendre de leurs erreurs et montrent qu'ils ont bien retenu les leçons de Shiroe. De notre côté, on se rend compte que tout n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire à Elder Tale.

               Pour finir, j'ai été très agréablement surpris par le dénouement. Même si l'on ignore par quel miracle (ou malédiction) les joueurs ont été piégés dans le jeu, on comprend que dans l'histoire d'Elder Tale, la Catastrophe est dans la logique des événements. J'ai hâte d'en apprendre plus encore sur ce monde.

               En résumé, l'histoire est toujours aussi excellente. J'ai pris énormément de plaisir en lisant cet ouvrage et je le conseille vivement.

lundi 25 avril 2016

"Surtensions" Olivier Norek


Auteur : Olivier Norek
Maison d'éditions : Michel Lafon
Nombre de pages : 512
Prix : 19,95€

Résumé :
Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu'on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels - un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur - se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance...

Immense coup de cœur pour ce thriller

               Voici un auteur qui me tente depuis un bon moment déjà. Territoires traîne dans ma bibliothèque depuis quelques temps. Mais c'est Surtensions que j'ai lu en premier. C'est en effet un service presse que m'ont envoyé les éditions Michel Lafon et je les en remercie. Je suis tombé sous le charme de ce roman.

               Au centre pénitentiaire de Marveil, un détenu nouvellement arrivé parvient à s'immoler. Cette prison est si dangereuse que les gardiens ne vont jamais ni dans les cellules, ni dans la cour de promenade. Nano vit lui aussi ses premiers jours dans l'établissement. Et ils ne sont pas roses. Condamné pour un braquage, il partage sa cellule avec un tueur. Sa sœur veut à tout prix le faire évader pour sauver sa vie. Le capitaine Coste est lui chargé d'enquêter sur un enlèvement particulièrement sensible.

               J'ai adoré l'humour et l'ironie de l'auteur. J'ai notamment bien ri avec les bourdes des zigotos de la BRI. La guerre entre les différents services offrent quelques scènes bien drôles. Pour l'ironie, les meilleurs exemples se trouvent à la fin du livre. Il serait dommage de vous gâcher la surprise, vous ne croyez pas ?

               Le roman est divisé en cinq parties. Au début de chaque partie, on trouve une citation d'un personnage. Elles m'ont bien plu, jusqu'à ce que je lise celle de la dernière partie. Et là, je n'ai plus trouvé ça drôle ! Elle permet de faire le lien avec le prologue. On sent parfaitement bien la maîtrise de l'intrigue. Tout s'emboîte minutieusement, comme des rivières qui se rejoignent pour donner un unique fleuve qui arrive au bout grâce à la participation de chacun. De plus, l'auteur, lui-même policier en Seine-Saint-Denis, maîtrise son sujet ! Et là aussi ça se voit.

               Du côté des protagonistes, j'ai bien évidemment adoré le capitaine Coste, malgré l'énorme bêtise qu'il a fait en laissant Léa seule chez lui. Son équipe est efficace et très soudée. Ce côté de franche camaraderie m'a beaucoup plu. Du côté des méchants, certains sont détestables. Je pense en premier lieu à Rhino et Machine. D'autres sont attachants. Franck en tête. Enfin je souhaite également évoqué le cas de Ventura. C'est tout simplement un emmerdeur et un beau salaud comme bien des supérieurs hiérarchiques. Pitié Olivier, dis-moi qu'il va prendre une balle dans ton prochain livre !!!

               D'habitude, une fin prévisible est pour moi un point très négatif dans un thriller. Mais ici on devine le dénouement seulement trente à quarante pages à l'avance. Pourtant, j'ai jubilé en découvrant ce qu'il se passerait. J'étais à la fois horrifié et content de sentir la pression monter sur les enquêteurs jusqu'au coup de fil qui a tout précipité.

               Vous l'aurez probablement compris, ce roman est un gros coup de cœur. J'ai hâte de me replonger dans un ouvrage d'Olivier Norek. Les fans de thriller, foncez. C'est un auteur incontournable du genre.

La page Facebook de l'auteur
Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

mercredi 20 avril 2016

"Atalante Tome 1 Le pacte" Crisse


Auteur : Crisse
Maison d'éditions : Soleil
Nombre de pages : 58
Prix : 14,50€

Résumé :
Les âges sombres, la Grèce baigne en pleine mythologie. Les légendes contées sont plus envoûtantes les unes que les autres. Voici l'une d'elles : la fabuleuse histoire d'Atalante. Abandonnée dès sa naissance par son père, puis condamnée à vivre sans amour par la déesse Héra, elle est recueillie par les êtres de la forêt. Nymphes, satyres et dryades lui apprennent le langage des animaux. Devenue une belle aventurière, elle se joint aux Argonautes dans leur quête de la Toison d'Or, seule femme autorisée à suivre les plus grands héros dans cette fabuleuse aventure !

Une chouette aventure dans la Grèce antique

               Je ne suis pas spécialement un grand fan de bandes dessinées, mais il y en a quand même quelques-unes que j'apprécie de lire. Atalante est l'une d'entre elles.

              Atalante, fille d'un roi, abandonnée sur une rivière, a été bénie par trois déesses et maudite par une autre. Devenue adulte, elle souhaite s'engager parmi les Argonautes et partir à la recherche de la Toison d'Or. Pour faire partie de l'expédition, Atalante, aidée de son ami Pyros, devra libérer le centaure Chiron, le mentor de Jason.

              J'ai toujours aimé les mythologies antiques. Elles offrent des histoires passionnantes de quêtes héroïques et de longs voyages. Cette bande dessinée ne fait pas exception. Ici, on est plongé dans la mythologie grecque. Centaures, harpies, faunes et autres êtres fabuleux côtoient les divinités de l'Olympe et leurs intrigues amoureuses. Ce premier tome nous présente l'enfance d'Atalante et sa rencontre avec Jason.

              Les dessins sont vraiment beaux. Les couleurs sont toutes plus vives les unes que les autres et donnent un côté chaleureux aux personnages. J'apprécie également les petites touchent d'humour que l'on trouve au fil des pages. Autant dire qu'une femme au milieu de tout un équipage masculin, ça fait grincer des dents. Mais c'est aussi l'occasion de quelques scènes très cocasses. Et ne craignez pas de vous moquer des dieux. Quoique ! On ne sait jamais quand leur colère peut vous foudroyer.

              En résumé, cette BD est une belle réussite. Je vous reparlerais de cette intrépide jeune femme qui court plus vite qu'un centaure.

Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

vendredi 8 avril 2016

Roca-Geris, Sylvie - Des maîtres


Auteur : Sylvie Roca-Geris
Maison d'éditions : Erato
Nombre de pages : 300
Prix : 15,99€

Résumé :
Nouvellement embauchée dans une maison d'éditions parisienne, Carole Clark tombe sous la coupe de ses deux dirigeants. Ces deux dominateurs vont l'initier à la soumission et repousser toujours plus loin ses limites.

Une aventure pleine de surprises dans le monde du SM

               Voici un livre que j'ai pris tout mon temps pour lire. C'est un service presse que m'ont envoyé les éditions Erato et je les en remercie. J'ai beaucoup apprécié ce roman érotique.

              Carole a terminé ses études de lettres il y a peu de temps. Ne souhaitant pas enseigner, elle recherche un emploi de correctrice dans les maisons d'édition. Elle décroche enfin un entretien et est prise à l'essai pendant trois mois. Dès son premier jour de travail, ses patrons sont directs. Elle va devoir les satisfaire et se soumettre à leurs caprices. Elle qui, sans savoir pourquoi, voulait être sous la coupe d'un dominateur, elle en a deux pour le prix d'un.

              Si Carole accepte volontiers le rôle de soumise qu'on lui attribue, il y aura des hauts et des bas dans cette relation. Le parcours de notre personnage principal est ponctué de virages à 180 °. Si Carole se laisse embarquer, rien n'efface les doutes qui traversent son esprit. Jusqu'où est-elle prête à aller ? Quels châtiments endurera-t-elle avant de craquer ? J'admire sa force de caractère et notamment sa jalousie qu'elle a bien souvent du mal à cacher. Elle est prête à se laisser dominer, mais pas à partager ses maîtres. Elle n'a pourtant pas le choix.

              Dans les autres personnages, j'ai globalement bien apprécié Nielsen et De Villers, les patrons de Carole. Ils ont des désirs prévisibles et ne sont pas d'une violence excessive. Ils sont intrusifs et décident de tout à la place de Carole sans qu'elle puisse exprimer son avis. Mais, je leur reproche la légèreté avec laquelle ils se lient à d'autres dominants. Leur amitié avec un couple belge par exemple a bien failli leur coûter la relation privilégiée qu'ils ont avec Carole. Le protagoniste qui m'a le plus surpris est Van Hoover. Ce Sud-Africain se montre d'abord particulièrement agressif avec les soumises. Pourtant, plus tard dans le livre, alors que Carole le rencontre à nouveau, il s'est fortement adouci, devenant presque un agneau.

              C'est un livre vraiment rafraîchissant. J'ai toutefois un petit défaut à signaler. J'ai trouvé un peu cliché que tous les adeptes de SM de l'intrigue soient des riches ou des personnes influentes. Mais, en dehors de ça, j'ai beaucoup apprécié ma lecture.

              En résumé, c'est un bon livre qui n'est pas à mettre entre toutes les mains, mais que je recommande aux amateurs du genre.

Le site Internet de l'auteur
La page Facebook de l'auteur
Le blog de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

dimanche 3 avril 2016

Ansciaux, Emilie - Eclipsis, la destinée des mondes Tome 1 L'exil


Auteur : Emilie Ansciaux
Maison d'éditions : Livr'S
Nombre de pages : 264
Prix : 18€

Résumé :
Angélique, jeune orpheline combattant dans l'Organisation, doit quitter sa famille d'adoption et fuir son monde afin d'échapper à la vengeance de son souverain. Durant son exil, elle croisera la route de Gardiens, qui lui apprendront que son Voyage n'est pas fortuit. Aidée par ses compagnons de route, Angélique traversera les Mondes pour découvrir son passé et retarder l'Eclipsis. Mais suivra-t-elle la voie qui est tracée pour elle ou fera-t-elle mentir la prophétie ?
...quand quelqu'un entreprend un voyage, celui-ci ne peut être interrompu. Tant que l'on trouve une porte à traverser, on se doit d'avancer...

Un récit très entraînant

               C'est le premier livre des éditions Livr'S que j'ai lu, et certainement pas le dernier. J'ai été transporté par ce récit initiatique. Les pages se sont tournées presque toutes seules.

              Le jour est arrivé. Celui du baptême du septième fils du roi. La cérémonie se déroule dans la cathédrale, seulement en présence de l'enfant, de son père et du prêtre. C'est le moment idéal pour l'Organisation d'intervenir. Angélique tue trois gardes, pénètre dans l'édifice et enlève le nourrisson. Pour échapper au roi et à ses gardes qui la traquent, la jeune femme doit fuir son monde avec le bébé. Elle utilise alors le seul passage de la cité, un passage à sens unique qui la plongera dans l'inconnu de sa destinée.

              Le geste d'Angélique la conduit sur un chemin dont elle ignore totalement le but. Elle y fera de bonnes et de mauvaises rencontres. Son jugement sera mis au défi de biens des façons. Si les gardiens des passages entre les mondes lui fourniront certains éléments de sa destinée, elle devra aussi en découvrir par elle-même.

              Angélique est une jeune femme vive, courageuse, au caractère fort. Ce voyage totalement inattendu révélera sa force tout autant que ses faiblesses et ses doutes. Elle est un personnage très réaliste et bienveillante. Au cours de son voyage, elle rencontre Aurèle. Cette jeune femme s'est retrouvée sur le chemin d'Angélique. C'était sa destinée d'aider Angélique à réaliser la prophétie à son sujet. Une amitié indéfectible naîtra entre les deux femmes. Elles sont également accompagnées de deux hommes. L'un est le fils d'un gardien. L'autre est un personnage mystérieux.

              J'ai été pris par l'histoire. L'intrigue est passionnante, l'action est régulière et la plume très agréable à lire. On découvre dans ce livre un grand nombre de mondes très différents les uns des autres et pourtant ils sont tous reliés. Reliés par les passages qui permettent de voyager entre eux. Reliés également par une force que peu de gens soupçonnent. Une force qui risque de causer leur perte à tous.

              En résumé, je vous recommande chaudement cette lecture qui m'a totalement conquis. J'espère ne pas trop tarder pour lire le deuxième tome.

Le blog de l'auteur
La page Facebook de l'auteur
Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

Corbeille livresque - Tirage Avril 2016

Voici les résultats de la Corbeille livresque pour le mois d'avril :


Et Mélisande m'a choisi :

mercredi 16 mars 2016

"Log horizon Tome 1 Premiers pas dans un autre monde" Mamare Touno


Auteur : Mamare Touno
Maison d'éditions : Ofelbe
Nombre de pages : 498
Prix : 19,90€

Résumé :
Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits.
Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s'étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s'ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d'avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d'abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les "Aventuriers" de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.

Un bon gros coup de cœur

               Ce livre est le dernier service presse que j'ai reçu des éditions Ofelbe. Je ne l'avais pas spécialement demandé, le résumé ne m'attirant que moyennement. Toutefois, je suis ravi qu'ils me l'aient envoyé, car j'ai adoré cette lecture.

              Elder Tale est un jeu vidéo très populaire. Le jour de la sortie de la douzième extension, Shiroe se connecte. Il est alors projeté physiquement dans l'univers virtuel du jeu. Impossible d'en sortir. Il est piégé dans son personnage comme des milliers de joueurs. En attendant de comprendre ce qu'il s'est exactement passé, Shiroe et ses compagnons doivent survivre comme ils peuvent.

              Quand tout le monde commence à baisser les bras, Shiroe lui ne se laisse pas abattre et cherche à comprendre comment sortir du jeu. Chaque joueur doit trouver sa place dans ce monde virtuel s'il ne veut pas devenir fou. L'inactivité devient vite un fléau. Shiroe est l'un des joueurs les plus respectés malgré qu'il ne soit dans aucune guilde et on comprend vite pourquoi. Quand certains profitent de l'absence de règlement pour exploiter les joueurs les plus faibles, Shiroe est le seul à prendre le problème à bras le corps et qui parvient à trouver une solution. Il a de plus un côté chevaleresque que j'ai beaucoup aimé et il est un tacticien de génie.

              Pour les autres personnages, j'ai trouvé Naotsugu vraiment lourd parfois (pour ne pas dire souvent). Ses joutes verbales avec Akatsuki sont à mourir de rire. Cette dernière est probablement celle que je préfère. C'est un petit bout de femme qu'il ne faut pas prendre à la légère et qui est redoutable dans les combats. Elle est également d'une fidélité à toute épreuve. Enfin, j'ai aussi beaucoup aimé Nyanta, un homme-chat aussi gentil que sage et réfléchi.

              Le seul petit point négatif, c'est l'arrivée tardive de l'action. Mais c'est normal pour un premier tome où tout un univers doit être mis en place. Toutefois, lorsqu'il y a des combats, on est totalement immergé dedans, à tel point qu'on croirait y être. Les tactiques de groupe sont vraiment présentes et j'adore cet esprit de collaboration indispensable pour vaincre. Ça rend les batailles palpitantes autant qu'imprévisibles.

              J'ai adoré la présence de fiches personnage au début de chaque chapitre. En plus de nous présenter sommairement chaque protagoniste, elles permettent de ne pas se perdre dans la masse d'information. Les quelques illustrations qui jalonnent les pages du livre sont également très appréciables.

              J'ai été agréablement surpris par ce livre. Je ne pensais vraiment pas qu'il m'emballerait autant. En résumé c'est un coup de cœur et je remercie chaleureusement les éditions Ofelbe pour me l'avoir envoyé. J'attends impatiemment le deuxième tome qui sort bientôt.

Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

mercredi 2 mars 2016