mercredi 20 avril 2016

"Atalante Tome 1 Le pacte" Crisse


Auteur : Crisse
Maison d'éditions : Soleil
Nombre de pages : 58
Prix : 14,50€

Résumé :
Les âges sombres, la Grèce baigne en pleine mythologie. Les légendes contées sont plus envoûtantes les unes que les autres. Voici l'une d'elles : la fabuleuse histoire d'Atalante. Abandonnée dès sa naissance par son père, puis condamnée à vivre sans amour par la déesse Héra, elle est recueillie par les êtres de la forêt. Nymphes, satyres et dryades lui apprennent le langage des animaux. Devenue une belle aventurière, elle se joint aux Argonautes dans leur quête de la Toison d'Or, seule femme autorisée à suivre les plus grands héros dans cette fabuleuse aventure !

Une chouette aventure dans la Grèce antique

               Je ne suis pas spécialement un grand fan de bandes dessinées, mais il y en a quand même quelques-unes que j'apprécie de lire. Atalante est l'une d'entre elles.

              Atalante, fille d'un roi, abandonnée sur une rivière, a été bénie par trois déesses et maudite par une autre. Devenue adulte, elle souhaite s'engager parmi les Argonautes et partir à la recherche de la Toison d'Or. Pour faire partie de l'expédition, Atalante, aidée de son ami Pyros, devra libérer le centaure Chiron, le mentor de Jason.

              J'ai toujours aimé les mythologies antiques. Elles offrent des histoires passionnantes de quêtes héroïques et de longs voyages. Cette bande dessinée ne fait pas exception. Ici, on est plongé dans la mythologie grecque. Centaures, harpies, faunes et autres êtres fabuleux côtoient les divinités de l'Olympe et leurs intrigues amoureuses. Ce premier tome nous présente l'enfance d'Atalante et sa rencontre avec Jason.

              Les dessins sont vraiment beaux. Les couleurs sont toutes plus vives les unes que les autres et donnent un côté chaleureux aux personnages. J'apprécie également les petites touchent d'humour que l'on trouve au fil des pages. Autant dire qu'une femme au milieu de tout un équipage masculin, ça fait grincer des dents. Mais c'est aussi l'occasion de quelques scènes très cocasses. Et ne craignez pas de vous moquer des dieux. Quoique ! On ne sait jamais quand leur colère peut vous foudroyer.

              En résumé, cette BD est une belle réussite. Je vous reparlerais de cette intrépide jeune femme qui court plus vite qu'un centaure.

Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup le coup de crayon et les couleurs chatoyantes ! Tu as piqué ma curiosité sur l'humour. Belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol encore un que je vais devoir te prêter ?

      Supprimer