dimanche 1 mars 2015

"Quelque part avant l'enfer" Niko Tackian


Auteur : Niko Tackian
Maison d'éditions : Scrineo
Nombre de pages : 320
Prix : 20€
 
Résumé :
Anna est miraculée.
Après un accident et deux semaines de coma, elle est toujours en vie. Est-ce la promesse d'un nouveau départ ? Une chance avec sin fils et son mari de tout recommencer ?
Mais de l'autre côté, l'espace d'une infime seconde, alors que sa vie était suspendue à un fil, elle a vu le tunnel... une lumière noire, et un homme lui promettant de la tuer...
Il la poursuit encore.
Pourquoi l'a-t-il choisie comme témoin de ses crimes ?
Parfois, il vaut mieux ne pas revenir...
 
Une lecture divertissante

               Cette fois encore, le Masse critique de Babelio me permet de vous faire découvrir un livre très sympathique. Le résumé m'a immédiatement percuté, je l'ai trouvé très intéressant, en particulier le côté paranormal.
 
               Anna est une mère de famille qui va avoir un malheureux accident de voiture et se retrouver dans le coma pendant deux semaines. Entre le monde des vivants et celui des morts, elle va rencontrer un meurtrier qui lui annonce qu'il compte bien la tuer. Après son expérience de mort imminente, Anna bouscule quelque peu ses habitudes. Elle a besoin de changement. Du moins jusqu'à ce qu'elle remarque que l'homme vu dans l'entre-mondes la suit.
 
               Déboussolée après son réveil, Anna essaye de comprendre ce qui lui est arrivé. Elle va ainsi se rendre à une rencontre-discussion pour les personnes ayant vécu comme elle une EMI. Elle va y faire la connaissance du professeur Philippe Roody. Il fera tout pour l'aider. Ensemble ils en apprendront plus sur elle.
 
               Les chapitres sont très courts et l'intrigue file à une vitesse folle. L'angoisse s'accroît peu à peu à chaque page tournée. Et, si tout semble simple au début du livre, tout se complique rapidement, aussi bien dans la tête des personnages que dans celle du lecteur.
 
               La fin est excellente, je ne m'y attendais absolument pas. Strictement rien ne permettait d'envisager un tel dénouement, et c'est là le gros point fort de ce roman. Niko Tackian a réussi à me faire éprouver de la tristesse pour un monstre.
 
               Pour conclure, ce n'est pas le roman de l'année, mais j'ai quand même pris beaucoup de plaisir à le lire. Pour ceux qui seraient tentés, il sort dans quatre jours.

Le site Internet de la maison d'éditions
La page Facebook de la maison d'éditions

2 commentaires:

  1. Ah ben voilà, je note encore un livre et ma liste s'agrandit. En conclusion, je te déteste ! 3:) mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me détester autant :p ptdr

      Supprimer