lundi 10 mars 2014

"Elle a disparu" Gwendolen Gross


Auteur : Gwendolen Gross
Maison d'éditions : Liana Levi
Nombre de pages : 272
Prix : 20€
 
Résumé :
Rien ne semble jamais devoir ébranler cette tranquille banlieue résidentielle américaine, avec ses maisons proprettes, ses jardins soignés et ses voisins affables. Pourtant, le jour où une adolescente disparaît, le vernis des apparences se fissure. Jour après jour, d'une porte à l'autre, d'un univers à l'autre, se dévoilent ces vies qui se côtoient et s'épient, sans vraiment se connaître... De l'étrange professeur de musique à la trop parfaite maîtresse de maison, de la mère éplorée au petit ami plein de culpabilité, chaque personnage se dépouille peu à peu de ses faux-semblants pour révéler sa vraie nature et ses secrets... Au fil d'une semaine d'attente, de questions et de doutes, se dessine un subtil portrait de groupe porté par une écriture sensuelle.
 
Une grande déception

               C'est avec plaisir que j'avais participé pour ce roman à la dernière Masse critique de Babelio. Le résumé me faisait pressentir un bon moment de lecture, mais au final, j'ai été bien déçu.

               Linsey Hart est une jeune femme de dix-sept ans qui part de chez elle juste avant d'aller à l'université. Elle laisse un mot et disparaît. Mais par un coup du sort, le message tombe entre deux lattes sous le perron. La mère de Linsey et son beau-père ne le trouveront pas. Que s'est-il passé ? Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ?

               On suit cette affaire à travers les points de vue des différents habitants du quartier. J'avoue que c'est ça qui m'a attiré à la base : savoir comment réagissent les proches, les langues des voisins qui se délient, les ragots et les accusations qui en découlent. Et surtout la question récurrente dans ce livre : que sait-on vraiment de ses voisins ? La disparition sert uniquement de toile de fond et c'est la vie des différents habitants qui est au centre de l'intrigue. Dans une petite ville de banlieue où les apparences sont primordiales, on découvre les forces et les faiblesses des protagonistes, leurs petits écarts.

               Si l'ensemble est intéressant, et le paysage global très bien dépeint, j'ai deux critiques qui me semblent importantes. Tout d'abord, j'aurais vraiment apprécié que l'on puisse suivre ce qui est arrivé à Linsey en parallèle du point de vue des voisins et de la famille. Quelle que soit la manière dont l'adolescente a vécu cette expérience, j'aurais aimé que l'on puisse en profiter et faire le rapprochement entre son aventure et l'imagination de son entourage. Et la seconde critique, je trouve que l'histoire est ennuyeuse. J'ai peiné au cours de ma lecture. Je m'attendais à mieux.

               Bien que cet ouvrage traite d'une disparition, il n'y a aucun suspense. Aucun rebondissement, juste des personnages qui s'interrogent et spéculent. Même à la mort d'un de ces personnages, je n'est rien ressenti, strictement rien. De plus, le dénouement laisse fortement à désirer.

               En résumé, c'est une belle déception. Cette lecture n'a pas été très agréable, je dirais même soporifique.

Le site Internet de la maison d'éditions

2 commentaires:

  1. C'est dommage car le résumé avait l'air bien sympa, bon, tant pis !!! bises !

    RépondreSupprimer